Le patrimoine

TOURISME VERT EN VANNIER-AMANCE


Comme son nom l'indique, la Communauté de Communes est faite d'une double identité, ainsi deux axes peuvent être empruntés pour aborder Vannier-Amance.
 
Ce sont deux territoires qui ont en commun un charme discret grâce à la nature que chacun a su préserver.
C'est d'abord autour de son agglomération principale, que constitue Fayl-Billot, des communes qui pratiquent l'osiériculture et, de ce fait, se réclament d'un savoir-faire d'exception : la vannerie.
La culture et le travail de l'osier depuis des générations ont fait les paysages, le mode de vie et l'économie de ses habitants. Du brin d'osier au panier tressé, le pays vannier offre une diversité de découvertes : balades à travers le terroir, balades démonstrations, balades expositions des réalisations.
 
 
 

Pour l'autre partie, c'est la verdoyante vallée qu'arrose l'Amance et se caractérise par une forme d'indépendance qui n'était pas pour déplaire au paysagiste littéraire que fut Marcel Arland de l'Académie française. Au bout du monde, c'est la Chapelle de Presles (XIIIe s.) plantée dans une clairière ceinturée de végétation. A l'écart du cours paisible de l'Amance, c'est la tourbière de Chézeaux, un patrimoine naturel riche en flore et en faune.
 



De l'un à l'autre des deux territoires que forment Vannier-Amance, ce sont encore des villages avec de vieux lavoirs, des maisons paysannes avec de larges usoirs, des églises qui parfois ont gardé des traces templières, sinon cisterciennes. Puis c'est enfin des forêts, ou plutôt des bois à perte de vue, où le coeur se surprend à revivre.
 


Vannier-Amance, un territoire en harmonie avec la nature !